Environnement

Protection de l’environnement

 

Nanteau-sur-Essonne offre un cadre de vie exceptionnel balayant, sans monotonie, des paysages complémentaires. La commune dévoile ses charmes au rythme des saisons : le charme de son bourg typique, de ses bois, des marais, d’un plateau agricole, de chaos gréseux, de vallées sèches avec la flore et la faune qui leurs sont attachées.



La préservation de l’environnement est, depuis longtemps, le fil rouge de la gestion communale.

Cela a conduit, entre autres, au classement d’une grande partie de la commune au sein du site classé de la Haute Vallée de l’Essonne au titre de la protection des patrimoines, et d’une petite partie de son territoire en site Natura 2000 

Au quotidien la municipalité et les habitants sont vigilants quant aux dépôts sauvages d’ordures, à la circulation d’engins motorisés dans les chemins communaux, aux constructions sauvages… et à tout autre comportement qui mettrait en péril l’intégrité de leur cadre de vie.


Captage de l’eau souterraine

 

Les forages et les puits chez les particuliers sont désormais réglementés. Cela concerne essentiellement les captages d’une eau destinée à l’arrosage des jardins ou à une autre utilisation non alimentaire.

o    Les captages existants doivent être déclarés en mairie ;
o    Les créations de puits ou forage destinés à capter l’eau doivent faire l’objet d’une déclaration préalable en mairie au moins un mois avant le début des travaux.

Ces obligations sont détaillées dans l’arrêté du 17/12/08 complété par deux annexes et l’arrêté du 19/12/08.

Désormais, comme pour tous les autres travaux, renseignez-vous en mairie pour être sûrs de respecter cette nouvelle réglementation.

Pour en savoir plus, cliquer ici

Chenilles processionnaires

 

Ces chenilles installent leur nid pour l'hiver au sommet des pins. Leur descente pour aller pondre dans le sol s'effectue entre mars et juin.

Il faut être prudent car la chenille processionnaire a des propriétés urticantes. Lorsqu’elle se sent agressée, elle projette des poils urticants dans les airs. Ceux-ci peuvent alors se fixer dans la peau et provoquer des réactions cutanées, allergiques, respiratoires ou oculaires. Cette nuisance concerne aussi bien les hommes (réaction cutanée au niveau du cou) que les animaux (un chien peut avoir une langue nécrosée).

Ce risque est particulièrement important lors des périodes de processions, et un nid même vide contient des poils urticants et ne doit donc pas être manipulé.

Vous trouverez à la mairie des informations sur les entreprises pouvant détruire les nids.

Pour en savoir plus, cliquer ici

.